La PNL, Programmation Neuro Linguistique

La PNL, Programmation Neuro-Linguistique est un outil de thérapie cognitive qui s’intéressent aux interactions entre pensées, émotions et comportements dans le but d’obtenir du changement.

P pour Programmation : Notre conditionnement mental (positif et négatif) qui nous pousse à produire, appliquer ou reproduire des programmes comportementaux. C’est le domaine des idées, croyances et valeurs.
N pour Neuro : Se réfère à nos perceptions sensorielles et au fonctionnement de notre cerveau. C’est le domaine de ce qu’on ressent, de ce qu’on vit en tant qu’expérience émotionnelle et corporelle.
L pour Linguistique : Tout ce qui est lié à nos modes de communication verbale. C’est le domaine de l’élaboration de la parole qui reflète une façon de penser.

Ce n’est pas le monde extérieur qui est la cause de nos problèmes, limites, émotions ou états d’âme, mais la perception et la représentation qui se fait à l’intérieur de nous. Notre subjectivité nous conduit par définition à avoir une vision incomplète déformée, voire totalement inexacte du monde et des situations de vie.
La PNL permet de décoder les processus que l’on utilise - personnellement - pour construire notre expérience subjective du monde. Comprenant mieux nos processus internes nous pouvons apprendre à nous libérer de ce qui nous bloque dans notre vie et mettre en place d’autres façons de nous adapter au monde.

La PNL s’appuient sur des présupposés qui induise l’ouverture, la souplesse d’esprit et l’aptitude à l’adaptation et au changement :
- La carte n’est pas le territoire (notre représentation du monde n’est pas le monde) ;
- Tout comportement est considéré comme une réponse adaptative (consciente et inconsciente) qui sert une intention positive ou utile à notre équilibre ;
- Chacun fait de son mieux compte tenu des possibilités et des capacités qu’il croit disponible à partir de son modèle du monde (sa carte) ;
- Chacun possède ou peut acquérir si il le souhaite, les ressources dont il a besoin pour atteindre ses objectifs ;
- Si ce que vous faites ne marche pas, essayez autre chose ;
- Le processus de changement est inéluctable et permanent (rien n’est immuable) ;
- La confusion est la porte de la réorganisation ;
- On ne peut pas ne pas communiquer ;
- Il n’y a pas d’échec dans une communication, seulement un feed back, un retour d’information ;
- La responsabilité de nous faire comprendre nous appartient, tout comme nous avons la responsabilité de comprendre l’autre ;

Méthodologie générale

En tant que thérapie orientée solution, ou comme outil de coaching et d’accompagnement, la PNL permet de trouver ce que l’on veut vraiment et concrètement, de déterminer l’objectif que l’on souhaite atteindre. C’est parfois déjà un niveau de travail sur soi important que de s’orienter vers un objectif désirable, réalisable et mesurable. Puis dans la mise en euvre, la PNL propose des exercices dynamiques qui vont aider à renforcer notre motivation, à changer notre relation à nous-même, à relativiser les obstacles, à transformer nos blocages etc
Les exercices de changements peuvent être aussi utilisés ponctuellement à tout moment d’une démarche d’accompagnement.

D’où vient la PNL ?

Cet ensemble de techniques a été élaboré dans les années 70 par Richard Bandler, encore étudiant en Psychologie à l’époque et John Grinder, Docteur et Professeur en Psychologie et Linguistique. Ils se sont inspirés du travail des grands noms de la psychothérapie tels que Milton Erickson, Virginia Satir, Fritz Perls et ont "modélisés" leurs pratiques. Ils ont développé un modèle sur la base d’un ensemble de présupposés issus de l’approche systémique de l’école de Palo Alto.
Les fondateurs de la PNL ont découvert que les personnes qui "réussissent" le plus sont particulièrement expertes pour bien communiquer avec elles-mêmes comme avec les autres. Elles savent bien gérer leurs émotions, elles ont confiance en elles, elles ont une grande estime de soi et n’hésitent pas à prendre des risques ! Ce qui les différencie des autres, c’est leur capacité à s’adapter et à être en apprentissage continue (apprendre de ses erreurs, de ses échecs et de ses réussites aussi !).

Champs d’application de la PNL :

L’éventail est très large. De la dépendance aux troubles divers.
La PNL permet surtout de renforcer la confiance en soi, de rejoindre son sentiment d’être utile, de donner du sens à ce que l’on fait. De travailler l’estime de soi et la connaissance de soi en apprenant à se relier à nos ressentis. A redonner de la liberté de choix en devenant capable de créer des options, puis à se vivre comme libre, responsable et acteur de ses choix.
C’est une pratique dynamique, avec des exercices parfois debout qui en eux-même mettent en mouvement nos pensées, notre parole et notre corps... Comme une invitation à avancer et à sortir de nos zones de stagnation (confortables et inconfortables) !